0 ONAT – ONAT

ONAT

Forme Juridique

L’Office National de l’Artisanat Tunisien est une entreprise publique à caractère non administratif sous la tutelle du Ministère du tourisme et de l’artisanat.

Missions

L’Office National de l’Artisanat Tunisien a pour principales missions de mettre en oeuvre la stratégie de l’Etat en matière  de sauvegarde et de développement du secteur de l’artisanat tunisien, notamment:

  • L’encadrement du secteur par l’implantation de structures régionales qui  assistent les artisans et les entreprises artisanales  sur les plans technique et administratif,
  • Le développement des compétences professionnelles des ressources humaines dans le secteur de l’artisanat,
  • La promotion de l’artisanat tunisien ainsi que la promotion de la commercialisation des produits artisanaux sur les marchés nationaux  et  internationaux et la facilitation de l’adaptation des entreprises artisanales aux exigences des marchés, des nouvelles technologies de l’information et de la communication et de la concurrence internationale,
  • La promotion de l’investissement  et l’appui à la création de l’emploi dans le secteur artisanal,
  • La promotion de l’innovation et à la créativité et l’élaboration de politiques pour la sauvegarde et la préservation du patrimoine artisanal,
  • La promotion et l’amélioration  de la qualité en mettant en place un système de normalisation et de certification et de contrôle technique de la qualité des produits artisanaux destinés au marché local et à l’exportation,
  • Le développement de la coopération internationale en vue de mettre en œuvre des programmes qui contribuent au développement du secteur,
  • La participation à la conception et au développement des infrastructures de soutien au développement de l’artisanat tels que les villages artisanaux dans tous les gouvernorats,
  • L’élaboration de programmes de développement du secteur de l’artisanat et réalisation de toutes études se rapportant au secteur de l’artisanat.

APERCU HISTORIQUE

AVANT L’ONAT

L’activité artisanale, avant le Protectorat, était organisée sous l’égide d’un édifice social à savoir les corporations ou les corps de métiers. Celles-ci constituaient une forme d’organisation de l’artisanat et du commerce urbains dans laquelle chaque métier disposait d’un monopole collectif de spécialisation d’apprentissage, de production et de consommation.

Seulement, l’émergence du mode de vie industriel et les transformations du modèle de consommation ont contribué, considérablement, à la perturbation de l’économie urbaine traditionnelle de la Tunisie.

Face à la paupérisation de l’artisanat tunisien et aux multiples revendications des artisans, les pouvoirs publics de l’époque ont réagi en adoptant plusieurs initiatives:

  • En 1923, la création de l’Office de l’Enseignement Professionnel a donné lieu à plusieurs centres artisanaux.
  • L’Office de l’Enseignement Professionnel, devenu le service de l’Enseignement Artisanal et des Métiers et Arts Tunisiens (années 30), et suivi par la création de l’Office des Arts Tunisiens.
  • L’Office Tunisien de Standardisation (OTUS), puis à partir de 1945, le service des Métiers et des Arts, furent chargés de l’estampillage des produits.

En 1953, l’enquête menée par le Ministère du Commerce dénombre 28.213 exploitations artisanales dans l’ensemble de la Tunisie (100.000 personnes environ).

CREATION DE L’ONAT

Avec l’indépendance et devant l’importance du secteur artisanal dans la vie économique et sociale du pays, les autorités nationales ont institué l’Office National de l’Artisanat, appelé à surmonter tous les obstacles et à venir à bout des contradictions qui entravaient le bon fonctionnement du secteur, avec l’ambition d’un retour à l’authenticité et l’affirmation de la personnalité du Tunisien.

L’Office National de l’Artisanat Tunisien a été institué par la loi n°59-133 du 14 Octobre 1959, modifiée et complétée par le décret loi n°65-1 du 15 Février 1965. De par cette loi, l’Office est un établissement public à caractère commercial et industriel doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière.

ACTIVITE DE L’ONAT DE 1960 à 1989

L’activité de l’ONAT a été fixée par l’article 2 de la loi susvisée comme suit :
‘Depuis sa création, l’ONAT s’est essentiellement préoccupé de sauver les anciennes techniques en voie de disparition, de sélectionner et de rénover les techniques traditionnelles tout en s’intéressant, de plus en plus, à la formation artisanale et à une meilleure commercialisation’.

L’ONA produisait pour son propre compte et assurait lui-même la commercialisation de sa production avec des missions de service public qui, il est vrai, n’ont pas eu l’impact attendu au niveau du secteur et qui profitaient plutôt à l’Entreprise.

Le développement de la production de l’ONAT et les retombées de ses activités en tant que service public encadreur de l’artisanat ont permis indirectement la multiplication des producteurs privés. Ce qui a engendré une nécessaire réflexion au niveau de  :

  • La mission de l’ONAT en tant qu’entité d’encadrement du secteur, d’une part, et chargé de la production, d’autre part.
  • La production et de la commercialisation du produit artisanal entrant ainsi en concurrence directe et les producteurs privés dans une phase où les options économiques étaient pour la privatisation.

D’où l’idée de la séparation entre les deux missions, ce qui a abouti à la restructuration de l’ONA.

Restructuration de l’ONAT en 1990

Sur la base des travaux de commissions chargées de cette restructuration, le Conseil Ministériel Restreint du 2 Janvier 1990, a engagé le processus définitif de la restructuration de l’ONAT .

DE 1990 à 1996

La restructuration de l’ONAT a consisté en :

  • Le maintien d’un office chargé de l’encadrement et de la promotion du secteur public et privé.
  • La constitution de deux sociétés filiales de l’ONAT, l’une chargée de la production (SOPART) et l’autre de l’approvisionnement et de la commercialisation des produits artisanaux (SOCOPA)  pour son compte et le compte des tiers.

Depuis 1996, l’ONAT a changé de statut, d’un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) vers un établissement public à caractère non administratif (EPNA). Ainsi, l’office s’est désengagé en premier temps de l’activité de production et, en deuxième temps, de l’activité de la commercialisation pour se concentrer à développer le secteur et encadrer les opérateurs privés.

50 ANS de l’ONAT

Le 14 Octobre 2009 a marqué le 50e anniversaire de l’Office national de l’artisanat tunisien(ONAT). Résumer son histoire, c’est raconter celle du développement de l’artisanat, qui se conjugue en richesse ,en diversité, mais surtout en passion, en créativité, en désir de transmettre le savoir faire ancestral.

Remonter le temps, revivre les grands moments qui ont fait de l’ONAT une référence nationale et internationale en matière d’artisanat, se replonger dans les œuvres des artisans et des créateurs, tel est le voyage proposé dans ce récit de cinq décennies riches en accomplissements.

Share this Post: